LE SERVAL


Aujourd’hui, 11 janvier 2013, le Serval écoute la radio. Il s’agit d’empêcher la sortie du premier ministre néerlandais de l’église Saint Pierre, en Croatie. Le Serval va et vient. — L’église Saint Pierre, refuge du diable, il a dit haut et fort. Il ne veut pas d’une Europe à la carte qui favorise la propagation des maladies sexuellement transmissibles. Le Serval ironise. — La sortie de la Grande Bretagne affecte le rapprochement turco-français. Il va et vient. La radio — vous ne voulez pas d’une guerre éclair ? — une guerre normale. A Belfast, le drapeau britannique n’est plus hissé quotidiennement. Triple meurtre. Va et vient du Serval. Un prêtre transgenre initie des jeunes à la pornographie. — Une guerre d’usure alors ? — Une guerre normale. — L’Etat – à la radio – n’a pas moins de sept frontières et se trouve aux portes de l’Europe. Il s’agit d’empêcher la création d’un état dominé par les terroristes. Le Serval se sert un thé. Hommage à Hokusaï. Pétales de roses blanche et cerise. Surpopulation carcérale à la radio. Il va et vient. Le serval est un petit félin africain qui a la particularité d’uriner trente fois heure pour marquer son territoire. — Une guerre normale.

Julie Fabre

Accueil

1 commentaire: